Générer des fichiers du poids de notre choix, sous Linux et Mac

On peut avoir besoin de données de test lorsqu’on souhaite vérifier la limite de taille d’une pièce jointe par exemple. Dans ce cas, le contenu du fichier nous importe peu.

Il existe deux pseudo-périphériques pouvant nous être utiles : /dev/zero et /dev/random. La lecture de leur sortie respective renvoie ainsi, à l’infini, des caractères nuls et des caractères aléatoires.

Puisque cela est ici sans importance, voici un exemple :

Avec :
– if, l’input file
– of, l’output file
– bs, la taille des blocs lus et écrits, en octets (fixée ici à 1Kio)
– count, le nombre de blocs d’entrée à lire

La taille du fichier finale est la multiplication de bs par count. 5120 blocs de 1Kio génèrent un fichier de 1Mio. Vous pouvez avoir recours à des convertisseurs en ligne.

Une réflexion au sujet de « Générer des fichiers du poids de notre choix, sous Linux et Mac »

  1. Bonjour,

    Merci pour l’astuce. Sur Linux en remplaçant /dev/random par /dev/urandom ça fonctionne un peu mieux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.